Evènements - Articles


Evènement - Vendredi 23 mars 2018 - Conférence iCEPS - Cancer, l'efficacité des interventions non-médicamenteuses

2 posters sur la Microkinésithérapie seront présentés par Céline GAUTIER à la Conférence Scientifique iCEPS 2018

I  Date et lieu

Vendredi 23 Mars 2018
à Montpellier


I  Informations

>> iCEPS2018

>> Liens vers les posters

Poster 1 Microkinésithérapie

 

"Apport de la Microkinésithérapie en immunologie : une évaluation sur le stress, étude réalisée sur des rats avec analyse des paramètres sanguins spécifiques des états inflammatoires (cytokines Th1 et Th2)."

Daniel GROSJEAN

Centre de Formation de la Micro-kinésithérapie, Pont à Mousson, France.

Poster 2 Microkinésithérapie

 

"Intervention en Microkinési-thérapie dans le suivi d'un patient (homme de 68 ans, atteint d'un cancer de la vessie, étude sur 12 ans)."

 

 

Daniel GROSJEAN

Centre de Formation de la Micro-kinésithérapie, Pont à Mousson, France.

Microkinésithérapie Cancer Recherche


Article - Novembre 2017 - Nouvel article de recherche en microkinésithérapie paru dans l’International Journal of Science and Research Methodology

Kerppers, I. I. & al. (2017). A new approach to manual therapy for the immune system: an experimental study. International Journal of Science and Research Methodology, 8 (1), 137-148.

RÉSUMÉ EN FRANCAIS (traduction personnelle I. Zanellato)

Objectif : L'objectif de la présente étude était d'analyser les effets de microkinésithérapie sur le stress aigu induit chez des rats en analysant les cytokines Th1 et Th2.
Méthodes : 45 rats "wistar" (pesant environ 200 grammes) ont été divisés en trois groupes (3, 14 et 21 jours) puis divisés en sous-groupes de 5 (groupe témoin, groupe placebo et groupe traité). Les animaux ont été privés de sommeil durant une période de 4 jours. Le traitement appliqué  consiste en des palpations douces sur des points précis en référence aux organes et tissus. L'analyse des systèmes Th1 et Th2 a été réalisée en utilisant la cytométrie de flux.
Résultats : Lors de l'analyse* des cytokines pro-inflammatoires, interleukine 2 et Tumeur Necrosis Factor, les niveaux de concentration les plus bas ont été observés dans le groupe qui a été traité, à 21-jours. La cytokine anti-inflammatoire interleukine 4 a enregistré, à 21-jours, des niveaux de concentration similaires aux cytokines pro-inflammatoires, avec de faibles valeurs dans le groupe traité. L'analyse statistique montre une différence significative entre le groupe contrôle 21-jours, et le groupe traité 21-jours, pour la concentration de interleukine 4.
Conclusion : Sur la base de l'analyse du sérum de rats ayant été traités en microkinésithérapie, les niveaux de cytokines pro-inflammatoire et anti-inflammatoires restaient en dessous des niveaux des autres groupes. Ainsi, cette technique a influencé le système immunitaire en termes de traitement du mécanisme de stress aigu.

Microkinésithérapie Recherche article

* Note complémentaire aux lecteurs (hors article, tiré et adapté d'après microkinésithérapie.com) : Les cytokines interleukines 2, 4 et le Tumor Necrosis Factor ont été retenues car elles sont reconnues comme des facteurs objectifs indiquant les réponses immunologiques d’un organisme après un stress. Les résultats montrent que ces marqueurs continuent d’augmenter aux 3ème, 7ème et 21ème jours dans les groupes témoin et placébo alors qu’ils ont pratiquement disparus aux 3ème, 7ème et 21ème jour dans le groupe traité avec une séance de microkinésithérapie.



(date de création du Blog de la Microkinésithérapie à Alès : mars 2018)